Retour à la liste des articles
03

Méthode de calcul des SRRI d'un portefeuille Par SmartInvest

La définition du SRRI.

Le SRRI (en anglais: Synthetic Risk and Reward Indicator et en français: Indicateur Synthétique de Risque et de Performance) est un indicateur de risque qui a été introduit pour la première fois en 2011 en même temps que le nouveau format du Document d’Informations Clés pour l’Inv estisseur (DICI). Il représente un ratio dont la valeur est comprise entre 1 et 7 où le SRRI de valeur 1 correspond au profil de risque dit Prudent et la valeur 7 correspond à celui Offensif (cf. Figure 1).

Cet indicateur financier a été mis en place pour deux objectifs: d’une part, pour rendre le degré de risque plus simple à appréhender par les investisseurs et d’autre part, pour faciliter la comparaison des fonds.

figure 1: L’indicateur de risque SRRI

La méthode de calcul

La méthode de calcul est définie précisément par la réglementation.
La méthodologie de calcul repose sur la volatilité standard annualisée calculée sur les rendements hebdomadaires du fonds s’étalant sur 5 dernières années.

Voici l’algorithme que nous appliquons pour le calculer:

  • Calculons les rendements hebdomadaires sur 5 ans:
  • Calculons les rendements moyens hebdomadaires:
  • Calculons l’écart type du fonds en se basant sur les rendements moyen hebdomadaires :
  • Annualisons la volatilité:
  • On répertorie la volatilité trouvée selon la grille affichée sur la figure 2.
figure 2: La grille SRRI.

Pourquoi avons-nous opté pour le SRRI Dynamique aux dépens du SRRI Déclaré ?

Selon le guide de l’utilisation et de calcul fourni par l’Association Française de Gestion Financière, si la valeur du SRRI actuel d’un fonds reste différente de celle déclarée dans le DICI durant plus de 4 mois, alors le DICI doit être réémis avec la valeur du SRRI à jour.

Qui plus est, pour certains types de fonds (Fonds à formule, fonds à capital garanti, fonds structuré), il est conseillé par la réglementation de calculer cet indicateur hebdomadairement.

A priori, le SRRI d’un fonds devrait rester stable dans le temps, sauf en cas de changement de processus de gestion ou de changement significatif de régime de marché.

Cette stabilité n’est pas cohérente avec le besoin métier de réagir ou au minimum d’être prévenu en continu de l’évolution du risque d‘un portefeuille.

Ainsi, notre méthodologie propose un calcul quotidien du risque avec notre SRRI Dynamique.

  • Règle 1 : calcul quotidien des rendements hebdomadaires de chaque allocation de portefeuille sur la base des pondérations actuelles.
  • Règle 2 : calcul quotidien de la volatilité des rendements calculés en règle 1.
  • Règle 3 : pour les instruments de moins de 5 ans d’historique, alors on limite la période d’observation à la durée de l’historique disponible, si celui-ci est au moins supérieur à 1 an.
  • Règle 4 : pour les instruments dont l’historique est inférieur à 1 an ou pour les instruments ne disposant pas d’historique daily, alors on utilise le SRRI Déclaré par la société de gestion et on simule une trajectoire aléatoire dont la volatilité reproduit la borne haute de l’intervalle de volatilité pour le SRRI déclaré.

Alertes

Pour chaque portefeuille, le conseiller décide d’un risque SRRI cible.

Le SRRI dynamique est calculé quotidiennement. Si celui ci décale du SRRI cible, alors le conseiller reçoit une alerte afin de rebalancer son portefeuille sur le risque cible. L’outil intègre tous les paramètres du portefeuille (univers UC éligible, mandat attaché, frais d’arbitrage) dans la recommandation d’arbitrage. Le carnet d’ordre est instruit à minima dans un bulletin d’arbitrage et dans certains cas directement auprès du système du fournisseur (Apicil par exemple). Le séquencement des validations est adapté en fonction du mandat attaché au portefeuille.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Voir nos CGU pour plus d'informations. Close